Snapshot_20140318

Titre : Un Monde Pour Clara

Auteur : Jean Luc Marcastel (FR)

La couverture a-t-elle influencé mon choix : Oui

GenreScience fiction

Résumé : Paris, 2027. Diane a perdu sa soeur jumelle Clara, âgée de quatorze ans, à la suite d'un accident à la centrale nucléaire de Gravelines. Alors qu'elle manifeste dans les rues de la capitale avec son meilleur ami Léo et les Enfants de Gaïa, un parti écologiste extrémiste, elle est grièvement blessée et sombre dans le coma. Lorsqu'elle se réveille dix ans plus tard, le monde qu'elle connaissait a bien changé : les Enfants de Gaïa, dont Léo est devenu un de leurs plus fidèles lieutenants, sont à la tête du pays et Paris est devenue la cité technologique et écologique modèle. Et elle même s'est changé en icône de cette révolution verte. Alors qu'elle découvre émerveillée son nouvel univers, elle comprend vite que ce nouveau système recèle de trop nombreuses failles. Le monde plus beau dont elle rêvait pour sa soeur n'est sûrement pas celui dans lequel elle s'est réveillée. Et elle lui fait face, complètement seule.

Mon avisJ'ai acheté ce livre, sur un coup de tête, en ayant à peine lu le résumé, mais déjà séduite par la sublime couverture. En plus, j'ai eu la chance, et c'est vraiment une chance vue l'oeuvre que c'est, de me faire dédicacer mon exemplaire par l'auteur.

Et en plus, j'ai clairement adoré ce livre : si je devais le résumer en un mot, je dirais "intelligent". L'auteur ne se place pas en grand défenseur de l'écologie, ni en opposant. Il réussit à se placer habilement entre les deux. Alors que pourtant, je m'attendais vraiment à une éloge du respect de la nature et une dénonciation de notre société de consommation. Mais vraiment, ces deux modèles sont contestés avec beaucoup de finesse.

Au début, je ne me suis pas attachée à Diane, que je trouvais un peu trop molle, un peu fade. Mais je me suis trompée. J'ai adoré ce personnage, sa force, sa détermination, et pourtant, elle traverse de sacrées épreuves, parfois terriblement violentes, au long du roman. J'ai eu mal pour elle, à plusieurs reprises. J'ai moins aimé Léo, si borné, si confiant en ses convictions, même si on sent qu'il aime sincèrement Diane. C'est un personnage que j'ai trouvé dérangeant, surtout son côté violent et incontrôlable. Quant à Clara, bien que décédée, elle est très présente au fil des pages, accompagnant sa soeur et la guidant. Leur relation fusionnelle m'a touché, même séparée par la mort, elles restent très unies.

Je me suis sentie plus concernée par le récit du fait qu'il se déroule en France. Vraiment, bien que ce soit une fiction, elle est très cohérente et crédible. J'ai beaucoup aimé aussi le style de l'auteur, très poètique, ce qui est assez inattendue pour un roman de science fiction. Il ne manquait que le petit plus qui aurait fait d'Un Monde Pour Clara  un moment parfait en plus d'être inoubliable. J'espère une suite!

La note9/10. Un superbe moment de lecture, pas loin du coup de coeur.