je_sais_pourquoi_chante_l_oiseau

Titre : Je sais pourquoi chante l'oiseau en cage

Auteur : Maya Angelou

Genre : Contemporain

Résumé : Ce livre retrace la vie de Maya Angelou, de son enfance dans l'Arkansas des années 1930 jusqu'au San Fransico des années 1960. Elle y confie ses expériences, des plus heureuses jusqu'aux plus tragiques, dans un pays et une époque où être une femme noire est un combat de chaque instant.

Mon avis : C'est un professeur d'anglais au lycée qui m'a fait découvrir Maya Angelou avec le poème "Still I Rise". En parcourant les étagères de la bibliothèque universitaire, je suis tombée sur son autobiographie dont je vous parle aujourd'hui, et en souvenir de ce bien-aimé professeur, je l'ai empruntée pour les vacances.

Marguerite Johnson est élevée par sa grand mère dans l'Arkansas, dans le Sud ségrégationniste, avant de rejoindre à 13 ans sa mère en Californie.
Ce livre m'a fait penser à Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur de Harper Lee ; sauf qu'ici, on a le point de vue non pas d'une petite fille blanche mais d'une petite fille noire, au quotidien rendu plus difficile par le contexte ségrégationniste.

Ce roman retrace les vingts premières années de la vie de l'auteure : le moins qu'on puisse dire, c'est qu'elle a eu une vie mouvementée, passée à exercer toutes sortes de métiers et d'activités plus ou moins légales. Elle a eu à traverser des épreuves très dures, et je suis admiratives de la force de caractère dont elle a fait preuve pour les traverser. déjà par la couleur de peau en plus du fait d'être une femme dans les années 1930, Maya Angelou a été confrontée tantôt au racisme, tantôt au sexisme.
C'est un récit bouleversant mais haut en couleur ; heureusement, elle a aussi des moments de joie, et certains épisodes de sa vie ne manquent pas de piquant. Elle a été influencée par de fortes personnalités comme celle de sa grand mère paternelle, de sa mère et de son frère aîné.

Le début a été un peu laborieux, j'avais du mal à accrocher. L'écriture est indéniablement très poétique, Maya Angelou sait manier les mots et ça se ressent même jusque dans la traduction. On sent à travers sa plume un tempérament passionné et obstiné, et elle réussit sans trop de peine à nous immerger dans l'histoire de sa vie.

En bref, ce roman est une très jolie découverte, même si ce n'est pas un coup de coeur. Maya Angelou est une auteure à découvrir, qui reste relativement peu connue en France mais qui mérite la reconnaissance qu'elle a finalement acquis aux États Unis, avant son décès en 2014.

La note : 8/10. Un récit parfois dur, sublimé par la plume subtile de Maya Angelou.