mill_nium_t1

Titre : Millénium t.1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes

Auteur : Stieg Larrson

Genre : Polar

Résumé : Le journaliste Mikael Blomkvist vient de perdre un procès pour diffamation face à un grand chef d'entreprise suèdois. Alors que l'avenir de sa carrière et de son journal Millénium semble compromis, Henrik Vanger, à la tête d'un empire industriel dans les années 1960 fait appel à lui pour résoudre une énigme vieille de quarante ans : la disparition de sa nièce, Harriet.
Dans une enquête comprenant si peu d'indices et pas de suspects, Mikael Blomkvist va avoir besoin des talents de Lisbeth Salander, profileuse de talent diagnostiquée mentalement instable.

Mon avis : Je suis loin d'être une amatrice de polars ou de romans policiers. Ce n'est pas un genre que je lis et qui m'attire, et pourtant, connaissant la bonne réputation de la saga Millénium, j'ai voulu la découvrir.

Ça a plutôt mal commencé. J'ai trouvé le début long : les premières pages s'attardent assez longuement sur le procès perdu par Mikael Blomkvist, et sur l'avenir apparement compromis de son journal. De plus, je n'ai pas vraiment accroché au personnage de Mikael.
En revanche, ça a été un gros coup de coeur pour le personnage de Lisbeth Salander, très loin des normes des personnages féminins : imprévisible, farouche et dérangée.

Le milieu du roman est tout implement explosif, c'est-à-dire à partir du moment où, contre toute attente, Mikael commence à trouver de nouveaux indices sur la disparition de Harriet et s'associe avec Lisbeth pour résoudre l'énigme.
L'atmosphère est très noire, et ce sur plusieurs plans, entre rivalités de famille, intérêts économiques à défendre, conscience journalistique, sans oublier l'indispensable, un tueur en série aux mises en scène macabres.

Mais rebelotte, la fin a été longue : il reste encore une centaine de pages après la résolution de l'affaire, pages beaucoup moins palpitantes que les précédentes. Ajoutons à cela un mauvais point pour la traduction qui est moyenne, avec des phrases dans un français à la limite correct.

En bref, pour quelqu'un qui ne lit jamais de polars, j'ai plutôt apprécié Millénium, en dépit d'un début et d'une fin très longues. Je lirai très sûrement les deux prochains tomes : j'ai très envie de retrouver Lisbeth Salander.

La note : 7/10. Le suspense est là, mais souffre de longueurs.

Cette lecture a lieu dans le cadre du challenge Livr'à deux pour Pal'addict, auquel je participe avec ma binôme Le notebook de Gwen!

 challenge3