Source : audiable.com

Titre : Stardust

Auteur : Neil Gaiman

Genre : Fantastique

Résumé : Perdu au fond d'une forêt anglaise, le village de Wall semble parfaitement ordinaire. En apparence seulement... car la bourgade côtoie de près le royaume des fées, des géants et autres magiciens. Impossible de franchir le mur qui sépare ces deux univers, excepté lors de la grande foire qui a lieu tous les 9 ans. 
Un soir d'octobre, Tristan promet à Victoria Forester de lui ramener l'étoile tombée au delà du Mur ; une quête fantastique à travers Faërie commence alors pour le jeune homme.

Mon avis : L'auteur de L'étrange vie de Nobody Owens et de Coraline signe ici un conte pour (jeunes) adultes auquel je reconnais des qualités. Cependant, je n'ai pas vraiment été convaincue, et si ma lecture fut agréable, je ne garderai pas un souvenir impérissable de ce livre.

D'un côté, Wall, petit village ancré dans l'Angleterre du XIXème siècle, et de l'autre le monde enchanté de Faërie, les deux séparés par un mur que personne n'est autorisé à franchir... exception faite lors de la grande foire qui a lieu tous les 9 ans.

Neil Gaiman nous transporte dans un univers enchanteur qui reprend les codes des contes de fées européens : un royaume, une quête, de la magie, des sorcières,  des animaux fantastiques... ces éléments ne sont pas vraiment revisité mais plus adaptés pour un lectorat d'adultes, avec une vraie intrigue complexe et pensée.

De multiples personnages de différents horizons se croisent et se frôlent au cours du roman, tous étant plus ou moins liés entre eux, mais le récit reste centré sur Tristan et l'étoile, qui est en effet un personnage à part entière. Le premier est attachant mais sa personnalité est très simple, et je lui ai préféré la seconde, plus originale et surprenante.

Il y a plusieurs références à des comptines anglaises que je n'ai malheureusement pas saisies lors de ma lecture, comme celle du Lion et de la Licorne :

"The lion and the unicorn
Were fighting for the crown
The lion beat the unicorn
All around the town.

And when he had beat him out,
He beat him in again;
He beat him three times over,
His power to maintain."

Source : Wikipédia

Je ne suis même pas sûre d'avoir repéré chacune de ces références, et cela m'a fait défaut. Dommage.

Malheureusement, j'ai trouvé ce roman trop court pour exploiter au maximum les idées et les personnages, certains d'entre eux passant très rapidement à la trappe. J'aurais aimé que l'auteur s'attarde plus sur certains aspects de Faërie. En gros, quelques pages supplémentaires aux 300 déjà présentes auraient été appréciées. En revanche, rien à redire sur la plume de Neil Gaiman, contemporaine, pleine de poésie et très agréable à lire.

La note : 6/10. Un conte bien écrit mais un peu trop classique.