couv48492402

Titre : Legend t.1

Auteur : Marie Lu

Genre : Science fiction

Résumé : A seulement 15 ans, Day est le criminel le plus recherché du pays. June, elle, est le petit prodige de la République, la seule qui a réussi à obtenir la note maximale à l'Examen. C'est donc tout naturellement, suite à une énième attaque et un drame, qu'elle est chargée de la traque de Day. La jeune fille plonge, issue d'une famille fortunée, va plonger dans les bas quartiers sur la piste de son ennemi. Pourtant, ce n'est pas la vengeance escomptée qu'elle y trouvera.

Mon avis : Et commençons l'année avec une critique de young adult. Cette fois-ci, c'est Legend de Marie Lu qui passe à la casserole. Premier tome d'une saga dystopique, il était disponible sur ma liseuse et c'est le premier livre numérique que je lis.

Los Angeles, dans un futur proche. Les États Unis sont devenus une dictature appelée la "République", où tous les enfants de dix ans sont dans l'obligation de passer l'Examen, qui déterminera leur avenir. June est l'unique adolescente à avoir obtenu la note maxiamle. Day, lui, a échoué au test et est devenu un hors la loi qui échappe encore à la redoutable police de la République.

La narration est une grosse qualité de ce roman : l'histoire nous est narrée alternativement par June et  Day, ce qui est intéressant car ils sont diamétralement opposés : lui est un rebelle, elle membre de l'armée. Elle a grandi dans les beaux quatiers, lui dans la pauvreté. Les personnges, leur cadre de vie, leurs origines sont bien introduits. Un univers dystopique crédible se met en place.
On retrouve d'ailleurs beaucoup d'éléments propres au genre : un virus, un test qui détermine l'avenir des individus, un régime totalitaire, une rébellion, etc.

Un des points négatifs est selon moi les personnages, insupportablement clichés et bien trop parfaits : leurs qualités, en particulier leur beauté, sont sans cesse mises en exergue, ce que j'ai trouvé bien superficiel et qui m'a prodigieusement agacée.
June aurait pu être plus intéressante : en effet, l'image qu'elle a des bas quartiers et sa confiance aveugle au régime en place la rende certes agaçante, mais laisse présager un choc des cultures lors de sa confrontation avec Day... mais elle s'adoucit bien trop rapidement. On ne voit pas réellement son opinion évoluer.
La relation entre les deux protagonistes principaux est très prévisible, comme souvent dans la littérature YA. La romance qui en découle, niaise et AU COMBIEN déjà vue, m'a fait levé les yeux au ciel bien des fois.

L'intrigue est riche mais devient malheureusement un peu fouillie, en raison des très nombreux éléments abordés : l'enquête de June, la traque de Day, le virus, l'Examen, la rébellion des Patriotes... et au final, beaucoup de choses encore ue fois prévisibles. Y compris la fin.
La plume de l'auteur (ou du moins sa traduction), elle, est correcte. Première personne du singulier, présent de l'indicatif, un style dynamique mais tout est misé sur le fond.

En bref, Legend a beau être assez efficace et distrayant, il ne révolutionne pas le genre. Mais après tout, puisque Hunger Games et Divergente se vendent si bien, pourquoi se priver, quitte à faire du réchauffé?

La note : 6/10. Une dystopie peu inventive, même si elle se lit bien.

Source de l'image : http://www.castelmore.fr/livre/view/legend