vitaltest_tome_1

Titre : Vitaltest t.1 : Sans repères

Auteur : Clara Suchère

Genre : Science fiction

Résumé : En 2167, tous les adolescents de quinze ans passent le Vitaltest. Après l'acquisition de l'un des quatre Éléments dont ils contrôlent désormais le pouvoir, ils sont ensuite lâchés en pleine nature, loin de la civilisation, pendant un mois.
Pour Lauryn, Julien et Milly, l'heure a sonné. Ce qu'on leur promet est une expérience inoubliable qui les changera à jamais. Mais les trois amis n'ont aucune idée de ce qu'ils vont vivre pendant le mois à venir.

Mon avis : Tout d'abord, merci aux éditions Yucca et à Babelio pour l'envoi de ce roman, dans le cadre d'une opération Masse critique!

Ce qui m'a d'abord attiré avec ce livre, c'est sa couverture. Et comme je ne le connaissais absolument pas, ni l'auteur, ni la maison d'édition, j'ai eu envie de le découvrir. Verdict, j'ai eu une impression plutôt bonne, mais j'ai quelques remarques à faire.

France, 2167. Alors que les Hommes ont trouvé un moyen de contrôler l'air, la terre, le feu et l'eau, le Vitaltest a été imposé aux adolescents de quinze ans, à la suite d'une guerre planétaire aux conséquences désastreuses. Pendant un mois, les candidats en possession d'un pouvoir tout neuf, vont devoir survivre un mois seul dans un lieu inconnu loin de toute civilisation. Seul le décès de l'un d'entre eux peut entraîner la fin précipité du test.

J'avais un peu peur devant ce mélange de fantasy et de science fiction d'avoir la même déception qu'avec Les Éveilleurs, mais je l'ai trouvé assez bien dosé. Je m'attendais à retrouver un univers très sombre, proche de Hunger Games, mais non. Je pensais que le Vitaltest était contraignant pour ses jeunes participants, alors que la plupart d'entre eux le voient comme un grand événement qu'ils attendent avec une certaine impatience.
Dernièrement, l'édition jeunesse nous a beaucoup habitué à des dystopies, alors c'est un peu bizarre de se remettre à de la science-fiction largement moins apocalyptique. J'avoue qu'au début, j'attendais avec impatience que le système autoritaire suivi de son dictateur local fassent leur apparition. Ca change un peu, c'est bien moins déprimant, mais j'ai trouvé qu'on parlait trop peu du gouvernement (qui est à l'origine du test après tout!) et de la situation du monde en 2167 (pour le moment?). On ne parle pas beaucoup non plus des événements qui ont précédé la création du Vitaltest.

Je regrette que les personnages ne soient pas pour le moment plus creusés, exception faite de Milly sur qui on en sait un peu plus. Certains ont un bon potentiel, comme Amélie. En revanche, je n'ai pas réussi à m'attacher à Julien, qui m'a plutôt agacée. On n'échappe pas non plus aux clichés de la grosse brute et de la peste blonde.

Si dans l'ensemble, l'histoire ne souffre pas de trop de longueurs, je trouve que l'on s'attardait parfois sur des passages moins intéressants, concernant davantage les relations entre les personnages que leur survie. Dommage aussi la présence de quelques petites incohérences.

L'écriture est le gros point fort de ce roman. Sachez que son auteure n'a que seize ans, et qu'elle en a commencé l'écriture à quatorze. Même si ce roman n'est pas parfait, je suis très admirative de tout le travail accompli, et j'aimerais beaucoup être capable d'en faire autant et d'écrire aussi bien. Chapeau bas!

La fin nous laisse présager des complications nouvelles pour les personnages. Seulement quelques jours se sont déroulés pendant ces 294 pages, alors j'imagine que le Vitaltest, qui est loin d'être terminé, va commencer à se corser. Je pense lire le tome 2, en espérant que les choses (et les personnages!) gagnent en profondeur.

La note : 6/10. De très bonnes idées, mais quelques incohérences et un ensemble qui manquent encore de profondeur.