Source : Livraddict.com

Titre : Endgame t.1 : L'Appel

Auteur : James Fray & Nils Johnson-Shelton

Genre : Action

Résumé : Douze météorites ont frappé la Terre. Pour la population mondiale, un simple phénomène astronomique, quoique meurtrier. Mais pour Sarah et les onze autres Joueurs, cela signifie que Endgame a commencé. Les descendants de douze lignées ancestrales vont devoir s'affronter pour la survie de leur peuple. Un seul vainqueur possible ; pour les autres, la mort.
Le compte à rebours avant la fin du monde a commencé.

Mon avis : Alors que le second tome de Endgame vient de sortir en librairie, j'ai lu il y a quelques semaines le premier opus. Qui m'a absolument conquise et que j'ai dévoré en trois jours.

Un jeu commandé par des êtres extraterrestres supérieurs. Douze météorites. Douze lignées. Douze joueurs. Un seul gagnant. La mort des onze autres participants et de leurs lignées respectives. Voilà qui s'annonce prometteur. Chacun de ces Joueurs, âgés entre 13 et 20 ans, a été entraîné dans le but de gagner Endgame, comme une machine à tuer et à penser. Si certains voient le commencement du Jeu comme une aubaine, une occasion de faire ses preuves, d'autres le vivent comme une malédiction.

Par où commencer, étant donné que tout dans ce roman m'a plu? Voyons les personnages : le point de vue de chacun d'entre eux s'alternent d'un chapitre à l'autre. Le point de vue des douze Joueurs... mais pas que.
Je vais commencer avec Sarah, la Cahokienne : j'ai eu très peur en la découvrant dans les premières pages, car elle m'a parue horripilante : Américaine, populaire, jolie, intelligente, filant le parfait amour avec son petit ami. Évidement, elle voit avec horreur la météorite annonciatrice s'écraser sur la pelouse de son lycée. Tout son univers s'écroule, elle qui, à l'âge de 18 ans n'était presque plus éligible. Elle qui a remplacé son frère Tate, qui aurait dû être le Joueur cahokien. Ainsi finalement, Sarah est un personnage bien plus complexe qu'elle ne le semble.
J'aimerais tellement m'attarder sur chacun des personnages, vu qu'aucun d'entre eux ne se ressemble et qu'il y a une foule de choses à dire sur chacun! Jago et Chiyoko qui m'ont énormément plu, An, Shari, Baitsakhan, Alice... Certains sont très touchant, d'autres cruels, mais ils sont très loin des stéréotypes des romans jeunesse, en raison de leur maturité.

Ce qu'on apprécie aussi en lisant Endgame, c'est la diversité proposée chez les personnages et dans les décors. Nos Joueurs sont originaires des quatre coins du globe, beaucoup de cultures sont ainsi représentés. De plus, on assiste à un véritable jeu de piste à l'échelle planétaire. Pour voyager, ça on voyage!

Ce roman m'a rappelé mon très cher BZRK de Michael Grant : même ambiance électrique, voire fiévreuse, même suspense, même violence aussi. Il y a énormément d'action, de combats, de courses poursuites, d'énigmes à résoudre, de retournement de situations surprenants... L'auteur entretient très bien son suspense, et prend un malin plaisir à reculer une péripétie ou un dénouement quelques chapitres plus loin, alors que le lecteur meurt d'envie de connaître le devenir de tel ou tel personnage en mauvaise posture.

Le style de l'auteur est très très bon, direct et dynamique comme il le faut. Tout est fait pour nous faire vivre Endgame, un peu comme un treizième Joueur spectateur et omniscient. Le texte est découpé en très court chapitre, ce qui m'a donné l'impression d'avoir lu 500 et quelques pages encore plus rapidement.

La fin est ... wouah, je n'ai pas de mot. Si surprenante, si intense. Les personnages ont fait des choix que je n'imaginais pas de leur part! Et que se passera-t-il ensuite? Quelle sera la prochaine épreuve? Qui sortira vainqueur?

Pour résumer, Endgame est cruel, Endgame est grandiose. J'ai adoré ce premier tome, et je me rue sur le second à la première occasion!

La note : 10/10. Un coup de coeur qui va au delà de mes espérances!