le_clan_des_otori_4

Titre : Le Clan des Otori tome 4 : Le Vol du Héron

Auteur : Lian Hearn

Genre : Aventure

Résumé : /!\ ATTENTION RISQUE DE SPOILERS CONCERNANT LES TOMES PRECEDENTS /!\

Seize ans ont passé depuis que Takeo s'est rendu maître des Trois Pays. En compagnie de Kaede, il a réussi à ramener la paix et la prospérité et à soumettre la Tribu, excepté la famille Kikuta qui souhaite toujours le voir mourir et détient son fils, Hisao. Selon la Prophétie, il est celui de la main duquel Takeo mourra, alors que son épouse et ses trois filles ignore l'existence du jeune homme.

La paix dans les Trois Pays semble également menacée par l'empereur lui-même qui remet en cause le pouvoir de Takeo. Serait-il en mesure de remporter une ultime bataille?

Mon avis : La saga du Clan des Otori ne devait d'abord comporter que trois tomes, mas Lian Hearn a décidé plus tard d'en écrire un nouveau. Un choix qui peut être périlleux et ne pas plaire aux fans... mais le talent de l'auteure a fait de ce quatrième opus une réussite!

L'action se situe donc seize ans après la fin du troisième tome : Takeo et Kaede, enfin réunis, règnent sur les Trois Pays enfin pacifiés. Ils ont eu trois filles, Shigeko l'aînée et Maya et Miki, les jumelles. Mais après plus d'une décennie de paix, de nouvelles menaces se profilent : l'empereur qui remet en cause l'autorité de Takeo, des seigneurs vassaux rebelles...   Il est aussi question de la seconde partie de la Prophétie qui annonçait la victoire de Takeo et sa mort de la main de son propre fils.  

C'est très agréable de retrouver certains personnages, quoique certains aient bien changé : certains qui étaient des enfants dans le tome 3 sont désormais adultes. Takeo, le héros de la saga, est désormais plus vieux, plus aguerri et expérimenté mais aussi usé par ses précédentes batailles. De nouveaux protagonistes font leur apparition, comme ses trois filles : Miki est en retrait, mais j'ai aimé Maya, ses différences et son obstination. Quant à Shigeko, elle ressemble beaucoup à Kaede sur certains aspects, mais elle a plus de caractère et d'indépendance. Hisao, fils caché de Takeo et de Muto Yûki, entre également en scène : il est très particulier,  difficile à cerner, et sa relation avec son père adoptif malsaine.

Ce nouvel épisode est un peu différent des autres : il y a moins d'actions mais il est loin d'être inintéressant. Il aborde davantage la politique de Takeo, les stratégies, le jeu des alliances... Il est aussi étonnant de ne pas retrouver la narration à la 1ère personne du point de vue du héros : ici on partage les pensées d'à peu près tous les protagonistes un par un. J'ai trouvé la fin confuse : le roman fait environ 700 pages, il est plus conséquent que les autres opus mais la fin occupe très peu d'espaces, en particulier le retour en arrière final qui n'a pas apporté de réponses à toutes mes questions.

Ce que j'ai apprécié, c'est que tout en poursuivant la saga, Lian Hearn intègre de nouveaux éléments qui élargissent les perspectives des personnages : l'arrivée d'étrangers venus de l'Ouest, la nouvelle situation de la Tribu, l'empereur et la capitale... De plus elle écrit avec toujours autant de brio, et ce quatrième tome m'a autant transporté que les autres!

En bref, une catastrophe aurait pu être à craindre mais Lian Hearn réussit à écrire un excellent roman pour conclure l'histoire d'Otori Takeo.

La note : 8/10. Un nouveau tome un peu différent des autres mais tout aussi agréable à lire.