Ne_tirez_pas_sur_l_oiseau_moqueur

Titre : Ne Tirez Pas Sur l'Oiseau Moqueur

Auteur : Harler Lee (USA)

Genre : Contemporain

Résumé : Scout et son frère aîné Jem vivent en Alabama dans les années 1930. Elevés par leur père Atticus, avocat, ce dernier est commis d'office pour défendre à la barre un homme noir accusé du viol d'une jeune femme blanche et qui encourt la peine de mort.

Publié dans les années 1960, ce roman a connu un grand succès et a reçu le Prix Pullitzer en 1961. C'est la seule oeuvre publiée par l'auteur qui a annoncé la sortie prochaine d'un second roman faisant suite à Ne Tirez Pas Sur l'Oiseau Moqueur.

Mon avis : Ce livre est un classique de la littérature américaine. Après en avoir tant entendu parler, j'ai voulu découvrir moi même ce roman. Je ne regrette absolument pas parce que j'ai beaucoup, beaucoup aimé!

 Le récit nous plonge dans l'Alabama, dans les années 1930. Petit cours d'histoire géographie, l'Alabama est un État du Sud Est des Etats Unis, et les états du Sud étaient les plus ségrégationnistes et les plus racistes de manière générale. C'est donc là que Atticus Finch, avocat, vit avec ses deux enfants Jean Louise alias Scout et Jeremy dit Jem. Leur mère étant décedée, ils sont également élevés par leur gouvernante Calpurnia. Quand il est commis d'office pour prendre la défense d'un homme noir accusé de viol, c'est toute la ville qui va s'échauffer dans l'attente de ce procès inédit.

Le récit nous est narré à travers les yeux de la petite Scout,  et c'est un pur régal : elle a un regard d'enfant à la fois naïf et sage sur les choses qui l'entourent. Je ne m'imaginais pas qu'on puisse raconter quelque chose d'aussi grave qu'un procès de ce genre du point de vue d'une fillette de huit ans. C'est un personnage que j'ai beaucoup apprécié, en plus de Atticus, Jem, Calpurnia, Boo Radley... difficile de dire qui ai-je préféré, tous sont très réalistes et attachants. Quant à Tom Robinson que Atticus doit arracher à la chaise électrique, 

Je m'attendais à ce que le procès en lui-même occupe beaucoup plus de pages mais l'ensemble du récit tourne autour de Scout et Jem. Cependant c'est l'un des passages les plus importants et l'un des plus intéressants. La question de l'égalité raciale n'est pas le seul thème abordé, il est aussi question de l'enfance et de la relation enfants-adultes : voilà pourquoi chacun peut se retrouver dans ce roman. C'est dans l'ensemble une peinture sociale très juste et détaillée.

La fin est assez surprenante, je ne m'attendais pas vraiment à ça. N'empêche qu'elle m'a plue et qu'elle conclue très bien le roman.

Ce livre joue sur nos émotions et peut nous faire passer du rire aux larmes en très peu de temps. La plume très habile de Harper Lee n'y est pas pour rien, j'adore sa manière d'écrire fluide, maîtrisée et sans longueurs. Le thème de la ségrégation est abordé avec finesse, à travers deux enfants qui découvrent ce que c'est et l'injustice que cela représente.

En bref, c'est un livre que je recommande à tout le monde, car il aborde des thèmes universels qui nous touchent tous. Et la narration ravissante de Scout rend cette histoire d'autant plus inoubliable!

La note : 9/10. Un très très beau roman qui frôle le coup de coeur!