kaleb_t2

TitreKaleb t.2 : Abigail

Auteur : Myra Eljundir (FR)

Genre : Fantastique

Résumé : Abigail, jeune recrue du réseau SENTINEL, a enfin réveillé son pouvoir d'EDV. Elle est désormais chargée de retrouver Kaleb pour le livrer au colonel Bergson. Le jeune empathe a cédé au Mal, et représente un danger.

Aucun des deux n'aurait pu imaginer ce que donnerait leur rencontre : ils ont beau se repousser, ils sont irrépréssiblement attirés l'un par l'autre, et cela n'a rien à voir avec d'éventuels sentiments amoureux. Quant à la combinaison de leurs deux pouvoirs, elle est aussi terrifiante qu'incontrôlable.

Mon avis : /!\ RISQUE DE SPOILERS CONCERNANT LE TOME 1 /!\

Kaleb est vraiment une saga à part, semblable à aucune autre, habile mélange d'action, de thriller et de fantastique. Pour une série pour jeunes adultes, l'ambiance est très sombre, et les propos violents. Même si la mention "Déconseillé aux âmes sensibles et au moins de 15 ans" me paraît exagérée, ce tome deux, tout comme le premier, est d'une très grande noirceur.

Lorsque nous avions quitté Kaleb à la fin du tome 1, il venait de succomber au mal après avoir longtemps lutté contre ; lorsque nous le retrouvons dans le tome 2, il est ans un avion en route pour l'Islande, terre natale de sa mère. Quant à Abigail, l'assistante du sinistre colonel Bergson, elle a découvert qu'elle était une "Enfant du Volcan" et une succube. Les premiers chapitres sont donc un retour en  arrière, ce qui est un peu perturbant car aux dernières nouvelles, Abigail et Kaleb étaient censés se retrouver en Irlande pour retrouver des EDV clandestins. Mais finalement, il est assez facile de s'y retrouver.

Comme la dernière fois, j'ai lu ce livre très rapidement car il m'était impossible de m'en détacher. Il y a beaucoup de suspense, et de sacrés rebondissements, et j'en voulais toujours plus. Certains passages sont d'ailleurs parfois un peu denses, et il faut tenir la cadence!

Le personnage de Kaleb reste attachant, même si on ne peut pas dire qu'il soit sympathique : Myra Eljundir réussit à nous faire aimer un personnage très sombre, qui a beau se battre contre ses pulsions, il finit par y céder. Mais il montre des sentiments finalement si humains qu'on s'attache à ce anti-héros. En revanche, j'ai du mal à cerner d'Abigail : je ne saurais dire si je l'apprécie ou pas, et ceux qui ont lu ce tome 2 savent pourquoi. C'est un personnage particulier, intéressant, mais son comportement est tellement... arf, je ne dis rien de plus, je risque de spoiler. Il y a une petite chose que je regrette, c'est que les autres empathes que Kaleb et Abigail rencontrent sur leur chemin ne soient pas plus présents, car certains d'entre eux semblent attachants.

Le style de l'auteur ne change pas, toujours aussi dynamique, aussi fluide. Elle réussit aisément à nous emporter là où elle le souhaite, au coeur de l'Islande tout particulièrement. Le changement de point de vue des différents personnages se fait facilement, mais certains passages sont un peu confus, car on a du mal à démêler le vrai du faux, le rêve de la réalité. Quant à la fin, quel choc!

Une nouvelle fois, Kaleb fait mouche et je suis ravie de ma lecture. La suite et fin de la trilogie dans le tome 3!

La note : 9/10. Ce tome a la même force que le précédent. Une vraie réussite!