geek girl t1

Titre : Geek Girl t.1

Auteur : Holly Smale

Genre : Jeunesse

RésuméHarriet Manners est une geek. La mode, les fringues et le shopping,  très peu pour elle : elle préfère largement les maths, la physiques et les anecdotes en tout genre. Au collège, cela ne la rend pas très populaire - la preuve en est : quelqu'un a écrit le mot "GEEK" au marqueur sur son sac. Bref, Harriet aimerait parfois être quelqu'un d'autre. Alors imaginez sa surprise lorsqu'elle est remarquée... par une agence de mannequins.

Mon avis : J'avais remarqué ce livre à sa sortie sur plusieurs blogs, et même s'il me semblait sympa - étant un peu geek sur les bords moi-même - je ne l'avais pas ajouté à ma wish list. Mais une amie me l'a généreusement prêté (d'ailleurs si elle passe par ici, elle se reconnaîtra), et j'ai passé un très bon moment de lecture.

Donc dans Geek Girl, nous suivons les tribulations de Harriet, une jeune geek de 15 ans. Il est très facile de s'attacher, voire de s'identifier à elle car contrairement à beaucoup d'héroïnes de livres dits "young adult", elle est naturelle, pas du tout idéalisée, vraiment ... banale. En fait, elle pourrait ressembler à n'importe quelle adolescente : elle est maladroite, timide, peu sûre d'elle mais aussi drôle et très savante. Pourtant j'ai regretté que l'auteur n'aborde qu'un seul sens du mot "geek" : c'est à dire une sorte d'"intello", et non un passionné de technologie, jeux vidéo et heroic fantasy. D'accord, c'est peut être un peu cliché mais c'est en partie ce que j'attendais d'Harriet.

Le parcours de notre geek est jalonné d'autres personnages tous très différents : sa meilleure amie Nat qui rêve de devenir mannequin, Toby l'autre geek, Nick le séduisant mannequin de l'agence "Infinity Models"... deux ont particulièrement retenus mon attention : Wilbur le modeux complètement barge qui contrairement à ce que je pensais m'a plus fait rire qu'agacé, et Alexa, épouvantable peste et grande ennemie de Harriet qu'on adore détester.

Évidement, il semble incongru qu'une agence de mannequinat recrute Harriet alors qu'elle n'est absolument pas intéressée par l'univers de la mode : l'objectif de l'écrivain n'est clairement pas d'écrire une histoire vraisemblable mais au contraire de faire rire par l'absurde de la situation.  Et alors les situations cocasses s'enchaînent pour notre plus grand plaisir.

On peut voir deux lectures à ce roman : tout d'abord, une certaine "satire" du monde de la mode, parfois cruelle, parfois étrange voire absurde - bien qu'on y voit aussi les bons côtés. D'autre part, je pense que Holly Smale s'adresse aux jeunes adolescentes et veut les rassurer quant à leur éventuel manque de confiance en elles. Comme Harriet le dit si bien, "ce ne sont que des vêtements", et ce ne sont pas eux qui déterminent qui nous sommes. Donc oui, Geek Girl s'adresse plus à de jeunes adolescentes, mais il peut tout autant convaincre les plus âgées.  En revanche, ce que je pourrais reprocher à ce livre, c'est l'aspect romance, encore et toujours récurant dans la YA. Ici, elle est certes peu présente, mais elle n'apporte absolument rien au récit.

Ce roman frais et drôle m'a fait passer un agréable moment, et les aventures d'Harriet m'ont bien fait rire. Certes, ce roman ne me laissera pas un souvenir inoubliable, mais je suis prête à me lancer à l'assaut du tome 2...

La note : 6/10. Un premier tome drôle et sans prise de tête grâce à une geek particulièrement attachante.