lune_mauve_t1

TitreLune Mauve t.1 : La Disparue

AuteurMarilou Aznar (FR)

Genre : Fantastique

Résumé : Séléné a grandi en Bretagne avec son père et le souvenir de sa mère mystérieusement disparue. Contre son gré, elle est inscrite à Darcourt, prestigieux lycée parisien. Mais la jeune fille n'arrive pas à s'habituer à cet univers snob où sa cousine Alexia règne en maître. Et puis il y a le mystérieux Laszlo, qui la trouble autant qu'il l'attire, cette fille aux cheveux gris qu'elle croit voir partout, et ces cauchemars qui se répètent toutes les nuits. Séléné est-elle vraiment l'adolescente banale qu'elle croit être? Sa mère disparue a-t-elle les réponses à ses questions?

Mon avisJ'avais lu le début de ce roman et j'en avais eu une très bonne impression. Pourtant dans l'ensemble, ma lecture m'a assez déçue.

Notre héroïne, Séléné, a été élevé par son père sans technologie moderne en Bretagne. Lorsqu'elle fait sa rentrée à Darcourt, fatalement c'est le choc des cultures, entre la jeune fille mal fagotée et ces adolescents snobs qui la méprisent. Elle y retrouve sa cousine Alexia, reine du lycée qui commence par nier leurs liens de parenté. Bref, la vie de Séléné à Paris va lui faire regretter sa région natale. Le début est particulièrement long : on suit les tribulations de Séléné dans son nouveau lycée, les moqueries et les insultes qu'elle subit, le peu d'amis qu'elle se fait. But wait a minute, mais où est passé le fantastique là dedans? D'accord, il y a cette fille aux étranges cheveux gris, il y a les tableaux de la mère de Séléné, les cauchemars récurants qu'elle fait... mais le récit est bien trop centré sur la jeune fille, on n'en apprend pas assez sur le pourquoi du comment.

Si j'ai trouvé Séléné sympathique les 50 premières pages (forcément, vu comment elle est malmenée par une bande d'insupportables snobs, j'ai compati), elle m'a vite fatiguée : tout le temps il est question de Séléné. Séléné fait ceci, Séléné fait cela, Séléné n'est pas contente, Séléné est heureuse... Elle en fait trop et semble égocentrique. Et malheureusement, aucun personnage ne relève le niveau : les amis de notre héroïne sont trop effacés, ses camarades de classe des clichés sur pattes du Parisien bourgeois imbu de sa personne, Laszlo n'a aucune personnalité (même s'il se réveille vers la fin). Sans compter qu'ils ont l'air de tout le temps changé d'avis ou de comportements tels des girouettes un jour de tempête. Quant à la fille aux cheveux gris, elle fait quelques apparitions mais on n'apprend presque rien sur elle alors qu'on se pose pas mal de questions sur elle. Et pourquoi faire consacrer autant de place à cette pétasse d'Alexia alors qu'on a bien compris qu'elle ne valait rien?!?

Il faut attendre les dernières pages pour avoir un semblant de magie dans cette affaire. En fait, ce premier tome de la saga Lune Mauve est une très -trop- longue introduction. La plume de l'auteur n'est pas mauvaise, ses idées non plus, mais le résultat est long et confus. La fin nous apporte un semblant de réponses qui se sont fait trop longtemps attendre. Je n'aime pas être aussi dure avec un roman parce que je sais qu'il y a eu bon nombre d'heures de travail derrière, mais je n'ai absolument pas été séduite par ce premier épisode, et je pense m'arrêter là dans la trilogie. Dommage.

La note : 4/10. Un roman qui selon moi ne tient pas ses promesses. Grosse déception.