Dracula

Titre : Dracula

Auteur : Bram Stoker (IRLANDE)

Genre : Fantastique

Résumé : Johnatan Harker, jeune clerc britannique, est convié par le comte Dracula dans son château de Transylvannie. Mais en dépit de l'accueil courtois de son hôte, Jonhatan doit se rendre à l'évidence : le comte n'est pas humain. Il ne se reflète pas dans les miroirs, craint les crucifix et rampe sur les murs de son château. Le voilà prisonnier d'un homme qui n'en est pas un.

Mon avisTout le monde connaît le mythique Dracula, classique de la littérature vampirique. Bien que n'étant pas une grande fan de vampires, j'ai voulu m'attaquer à ce roman par pure curiosité. Finalement, ma curiosité m'a joué des tours car je n'ai pas du tout été séduite.

Notre histoire commence au beau milieu de la Transylvanie. Nous suivons par l'intermédiaire de son journal Jonhatan qui découvre le pays du comte avec un mélange d'apréhension et de fascination. Il prend rapidement conscience que le comte qui l'a fait venir pour l'achat d'une propriété près de Londres n'est pas normal et le retient prisonnier. Le suspense va crescendo quand soudain... nous voilà de retour en Angleterre, en compagnie de Mina, la fiancée de Johnatan et son amie Lucy. D'où mon incompréhension totale : que fait on ici? Pourquoi avons nous abandonné le journal de notre héros pour la correspondance entre les deux jeunes femmes? Quel est le lien avec Dracula et qu'a-t-il fait de Johnatan? La réponse est simple : contrairement à ce que je pensais, ce roman n'est pas le journal de Johnatan Harker mais un mélange hétéroclites de divers journaux, articles de gazette, télégrammes ou correspondances. Tout cela forme un immense puzzle qui se reconstitue au fur et à mesure, mais j'étais vraiment déstabilisée. Plus l'intrigue avance et plus mes questions étaient nombreuses : qui est vraiment Renfield le patient du docteur Seward ? Que cherche vraiment Dracula? Où se cache-t-il? 

Les vampires ne sont pas évoqués dans la première partie du roman mais le lecteur n'est pas dupe : il a tellement entendu parler de Dracula qu'il n'a aucun doute sur sa nature et cela laisse peu de place au suspense. Surtout qu'ici le mythe du vampire est dans sa forme la plus classique : il a les dents aiguës, les lèvres très rouges, la peau pâle, déteste l'ail, craint les crucifix, est doté d'une force surhumaine et bien sûr boit du sang.

Concernant les personnages, ils m'ont parus tous sympathiques certes mais je ne me suis pas vraiment attachée à eux : ils sont tous courageux et brillants mais peut être se ressemblent ils un peu trop. Mes personnages favoris sont sûrement le docteur Seward et Mina Harker (comme j'aime ce prénom!). Le comte Dracula fait bien sûr exception puisqu'il est le personnage malfaisant de l'histoire et qu'il n'est jamais décrit de façon à attirer la compassion du lecteur. Un peu comme dans les films d'horreur, il est omisprésent mais il n'apparait que rarement et est fait pour nous répugner.

La plume de Bram Stoker est assez facile à lire exceptés les moments où interviennent les médecins - Seward et Van Helsing - qui emploient un vocabulaire très médical.  Le récit est ponctué de très nombreuses longueurs, plus nombreuses même que les scènes d'action. C'est long, terriblement long, si bien que je l'ai terminé au bout de trois longues semaines même si mon intérêt a été quelque peu ravivé à partir de la page 250. Quan à la fin, je l'ai pourtant (!) trouvé trop rapide, surtout que mes questions n'ont pas toutes trouvé réponse.

Source: Externe

Source : fuckyeahreactions.tumblr.com

Pour conclure, même si c'est un classique à lire pour sa culture personnelle je n'ai pas du tout été conquise, en raison des trop nombreuses longueurs à de l'aspect hétéroclite de la forme.

La note : 4/10. Trop de longueurs et une intrigue un peu prévisible.

Source: Externe

Cette lecture entre dans le cadre d'une lecture commune organisée par Randall sur le forum de Livraddict. Retrouvez les chroniques des autres participants (peut être plus élogieux que moi) :

- Randall
- Klo
- Naramaya
- Samlor
- LesYeuxPlusGrosQueLeTemps
- Nelcie
- leelys
- June
- Decay
- Ichmagbücher
- Melia
- iris87
- Bibliovégévore
- Mistigris
- Decay