La_Petite_fille

Titre : La Petite Fille qui aimait Tom Gordon

Auteur : Stephen King (USA)

Genre : Thriller

Résumé : Trisha, neuf ans, n'aurait jamais dû quitter le sentier ; lors d'une promenade en compagnie de sa mère et de son frère, elle se retrouve perdue dans les bois avec pour seul lien avec la civilisation son walkman grâce auquel elle écoute les match de baseball et les exploits de son joueur préféré Tom Gordon. Alors qu'elle traverse les forêts du Maine pour retrouver traces de vie humaine, elle doit se rendre à l'évidence : il y a quelque chose, humain ou animal qui la suit et l'épie. "Quelque chose" animé par de mauvaises intentions.

Mon avis : Je ne peux pas résister à un livre de Stephen King, encore moins quand il est disponible à la bibliothèque. La Petite fille qui aimait Tom Gordon n'est pas le plus connu mais pas le plus réussi non plus, quoique cela reste un roman agréable à lire avec une intrigue travaillée.

Le début du livre compte quelques longueurs : on découvre Trisha, une petite fille de neuf ans fan de baseball. Ses parents sont divorcés et elle vit avec son frère chez sa mère dans le Maine. Mais le climat familial est glacial, en raison des disputes nombreuses entre ces deux derniers. Et c'est à cause de l'une de ces disputes que Trisha va se perdre sans que personne ne s'en rende compte.

En général, les personnages de Stephen King sont rarement attachants mais jamais stéréotypés. En ce qui concerne la petite Trisha, je me suis très rapidement prise d'affection pour elle : elle fait preuve d'une maturité étonnante pour une si jeune fillette ; dès le début de sa mésaventure, elle pense à économiser ses vivres, suit les rivières pour atteindre un point d'eau, se nourrit de plantes comestibles... pourtant, malgré les épreuves qu'elle traverse, elle conserve une naïveté et une candeur enfantine. On ne peut que prendre pitié de Trisha, on partage ses craintes et ses angoisses, et comme elle on souhaite qu'elle retrouve sa famille au plus vite. Souvent je pensais en lisant :"Oh non, pauvre Trisha, une nuit de plus dans cette affreuse forêt!". Et bien sûr, comme elle, je me posais bien des questions sur la "chose". 

La petite fille est bien entendue le personnage central, mais il est aussi question d'autres personnages : sa mère, divorcée et sans cesse en conflit avec son fils aîné Pete, son père avec qui elle partage sa passion du baseball, mais aussi Tom Gordon, qui n'est pas un personnage fictif même si le Tom Gordon du livre n'a rien à voir avec le vrai. Trisha lui voue une telle admiration que pour combattre sa solitude, elle se l'imagine à ses côtés et il devient finalement son compagnon d'infortune. Mais tous ces personnages font peu d'apparition et restent (très) secondaires.

L'ambiance générale du roman reste grave mais pas ausssi sombre que Misery ou Carrie. Je m'attendais à un roman plus court se déroulant seulement sur un jour ou deux, alors que le périple de Trisha dure plus d'une semaine, pendant laquelle son walkman est son seul contact humain et où elle survit tant bien que mal, mais avec une ténacité hors du commun. Une semaine pendant laquelle elle se sent observée, et ce n'est pas dû à son imagination. La "chose" est de plus en plus présente au fil des pages, mais on apprend pas grand chose sur elle, si ce n'est qu'elle est dangereuse et qu'un jour ou l'autre elle s'en prendra à notre petite héroïne. J'avais hâte d'arriver à la fin pour découvrir qui elle était, mais j'ai été déçue parce qu'on a pas d'explications sur sa nature véritable, tout cela reste trop obscur.

Finalement, même si le personnage principal est attachant et son aventure intrigante, je suis assez déçue par ma lecture. J'en attendais plus de la "chose", et j'aurais voulu en savoir plus sur elle. En bref, même si comme d'habitude, j'aime lire S. King, je suis un peu déçue par ce roman certes bon mais pas exceptionnel.

La note : 6/10. Trisha est certes attachante, mais "la chose" n'est pas à la hauteur de mes espérances.