P7200185

Titre : Evil Eater t.1

Auteur : Issei Eifuku (scénario) et Kojino (dessins)

La couverture a-t-elle influencé mon choix : Non

Genre : Seinen

Résumé : La science du futur a permis de ramener les défunts à la vie. Seulement chaque résurection exige la mort d'un vivant. Ainsi, cette technologie est uniquement utilisée par les tribunaux : pour chaque meurtrier éxécuté, sa victime peut être résuscitée. En revanche, le "returner" revient du monde des morts infestée par un "bug" qui fait naître en lui des sentiments négatifs et en fait un danger pour la société.

Nagumo et Amagi sont agents sorceristes : ils sont chargés d'éliminer les bugs chez les returners avant qu'ils ne basculent définitivement dans le mal en plongeant dans le subconscient de leurs patients. Mais ce monde obscur et terrifiant pourrait aussi causer leur perte à tous deux...

Mon avis : Tout d'abord, je tiens à remercier Babelio et les éditions Ki Oon pour l'envoi de ce curieux manga. Si j'étais assez réticente en lisant les premières pages, la suite m'a emballée!

Au tout début, j'étais assez perplexe : les deux personnages principaux ne me plaisaient pas (et pas uniquement à cause de la coiffure bizarre d'Amagi) et j'étais parfois perdue au milieu de retours en arrière et plongée dans le subconscient. Car l'histoire débute très très vite : on suit la jeune Yokô Amagi alors qu'elle entre en fonction et rencontre son équipier le taciturne Kento Nagumo. Très vite, elle est confronté à son premier "returner". Alors le lecteur a intérêt à suivre pour comprendre les mécanismes parfois complexes de ce Tokyo futuristes où les gens ressucitent et les sorceristes sont dotés de pouvoirs surnaturels. Pourtant, une fois plongé pour de bon dans ce mélange habile de thriller, science fiction et fantastique, impossible de décrocher!

Source: Externe

Les deux protagnistes se révèlent plus atachants qu'ils en ont l'air : Amagi n'est pas la jeune fille naïve voire idiote que je croyais. Son grand coeur et sa générosité contrastent avec Nagumo. On sent qu'ils s'attachent progressivement l'un à l'autre, même si ce n'est pas évident. Je suis moins attachée à Nagumo parce qu'il est peu expressif mais en même temps, j'ai envie d'en savoir plus sur lui.

L'intrigue est aussi très portée sur la psychologie : chaque victime a une histoire, et une souffrance qui constitue le noyau du bug. C'est un réel plaisir de se plonger ainsi dans le passé et la personnalité des returners, même s'ils ont bien souvent une histoire bien triste.

Quant aux dessins, pour un seinen ils sont très soignés, je suis agréablement surprise ; seulement certaines cases- en particulier durant les scènes de combat - sont assez confuses et surchargées, avec tous ces contrastes noir et blanc. C'est très détaillé, mais parfois un peu "too much".

Nous savons d'ors et déjà que la série ne fera que trois tomes, ce qui m'encourage à la poursuivre. Les éditions Ki Oon nous offrent encore une fois un manga au scénario assez compliqué pour les non-initiés, mais un seinen de qualité, dans la lignée de Judge, Pandora Hearts et A Certain Magical Index.

Source: Externe

La note : 8/10. Un seinen qui mélange habilement thriller psychologique, fantastique et science fiction.