P6150008

Titre : La Mécanique du coeur

Auteur : Mathias Malzieu

La couverture a-t-elle influencé mon choix : Non

Genre : Conte

Résumé : Jack naît à Edimbourg en 1874, le jour le plus froid du monde. Un jour tellement froid que son coeur gèle et s'arrête. Docteur Madeleine la sage-femme, lui sauve la vie en le raccordant à un réveil. Mais ce mécanisme est fragile! Les émotions fortes pourraient être fatales à Jack, et une en particulier : l'amour.

Mon avisJ'ai énormément entendu parlé de Mathias Malzieu et en particulier de ce roman-ci ; la blogosphère ne tarit pas d'éloge à son égard! Bien qu'il ne m'attirait pas spécialement, je me suis laissée tenter et ce fut une lecture très agréable, émouvante et poétique mais pas un coup de coeur.

Première agréable surprise, le style de l'auteur ; à la fois poétique mais aussi franc, on passe de très jolies phrases à un vocabulaire plus familier, et pourtant, c'est si joli! On est totalement happé dans l'histoire et les quelques 200 pages se tournent très vite. Si le roman en lui même n'est pas une révélation, je suis sûre de lire les autres romans de Mathias Malzieu!

Le récit nous est narré par Jack : j'ai adoré ce personnage touchant et hors du commun. Son parcours est jonché d'autres personnages haut en couleurs comme le docteur Madeleine, Georges Méliès (et oui, le pionnier du cinéma!), Anna et Luna... Le ton est tantôt léger, tantôt grave, tantôt humoristique ( j'ai beaucoup aimé le nom du hamster), tantôt triste. Miss Acacia en revanche m'a paru assez... comment dire... je n'ai pas apprécié ce personnage, sans que je puisse expliquer pourquoi. Je n'ai pas compris son comportement à la fin.

L'univers des horloges et du début du cinéma m'a fait penser au film de Martin Scorcese, Hugo Cabret que j'adore. On retrouve la même féerie, le début de l'ère industrielle et la même part de souffrance chez le héros.

La fin en revanche m'a autant surprise que déçue : je l'ai trouvé si triste et si injuste pour Jack auquel je me suis beaucoup attaché! Un conte qui ne finit malheureusement pas par "Et ils se marièrent, eurent beaucoup d'enfants et vécurent heureux pour toujours."... Autre déception, la féerie du début est presque absente à la fin, illustrant la désillusion de Jack.

La note : 7/10. Un très bon conte touchant, mais une fin décevante.