couv66104521

Titre : Cruelles

Auteur : Cat Clarke (GB)

La couverture a-t-elle influencé mon choix : Oui

Genre : Thriller

Résumé : Alice King, 16 ans, et toute sa classe font un voyage scolaire en Écosse, une séjour loin des vacances de rêve pour la jeune fille. Pendant une semaine, elle partagera son dortoir avec Cass sa meilleure amie, Rae la gothique, Polly, réservée et étrange et enfin Tara, la reine du lycée, belle, populaire et cruelle. Son passe temps préféré : faire subir aux autres les pires humiliations. Mais bientôt, Alice se retrouve emportée dans une terrible histoire de vengeance : Cass et Polly sont bien décidées à donner une leçon mémorable à la peste des pestes. Juqu'à commettre... l'irréparable.

Mon avis : Première chronique de l'année 2014. Je tiens d'abord à remercier Cat Clarke pour sa dédicace ; la lecture de "Cruelles" m'a ravie, merci à elle de nous faire vibrer à travers les pages.

Vous aurez compris, voilà un roman qui m'a beaucoup plu. A dire vrai, je ne suis pas passée loin du coup de coeur. J'ai voulu le lire à cause de sa couverture magnifique, son résumé accrocheur et le nombre de fois où j'ai entendu du bien de Cat Clarke. Et je dois reconnaître qu'elle a un talent fou. Ce qui change avec ce livre jeunesse comparé à d'autres, c'est le vocabulaire employé par l'auteur qui colle parfaitement avec l'âge des "héroïnes" : Alice n'est pas une jeune fille au langage fleuri, elle et les autres filles emploient à tout bout de phrases des "merde" et des "putain". Loin de me choquer, je trouve que ce choix donne du relief aux personnages.

Le roman se déroule en deux parties : la première relate tous les événements qui se sont déroulés en Écosse ; la seconde dévoile l'après, les remords, les regrets, les souffrances. Flash back il y a mais passé et présent sont bien distingués ; on voit les différentes réactions de Rae, Polly, Cass et Alice, mais si on reste trop ancré sur cette dernière. C'est là que j'ai moins aimé : tantôt la douleur est insupportable pour Alice à s'en rendre malade, tantôt elle l'oublie complètement pour aller roucouler dans les bras de Jack... le frère aîné de Tara. Si cette relation ambigu est un point positif, leur histoire d'amour prend parfois un peu trop de place sur le devant de la scène. Ce qui explique les longueurs.

Alice n'est pas vraiment un personnage très intéressant ; elle est parfois un peu trop morale comparée à Cass, même si ça dépend des moments. Mon personnage préféré est Tara, omniprésente tout au long de l'histoire. Elle a beau être une peste, elle est très complexe et elle est très terre à terre. L'auteur a super bien croqué cette reine du lycée, à la fois adulée et détestée, personnage phare de tous les établissements scolaires.

Et la fin... oh mon Dieu, la fin! Elle est horrible! Tant de questions reste en suspens : qu'adviendra-t-il d'Alice et des autres? Paieront elles les conséquences de leur vengeance? Polly aurait elle pu éviter le drame? Une fin à la fois atroce pour la curiosité du lecteur, mais qui conclue finalement avec mystère et brio un merveilleux moment de lecture.

La note : 8/10. Un thriller qui étudie avec fidélité la psychologie adolescente et les mécanismes de la vengeance et ses conséquences. Vraiment à lire!