acmimsph_002TitreLast Quarter

Auteur : Ai Yazawa (Japon)

Genre : Manga dramatique fantastique

Résumé : Mizuki a 17 ans et vit avec son père et sa nouvelle épouse. Ne se sentant pas à sa place dans sa propre maison, elle part vivre chez Adam, un jeune musicien anglais récemment arrivé à Tokyo. Mais un soir, alors qu'il lui donne rendez-vous pour partir avec lui, elle est renversée par une voiture et sombre dans le coma. Au même instant, Hotaru, 8 ans, est également victime d'un accident alors qu'elle s'était lancée à la recherche de son chat Loulou. Alors que contrairement à Mizuki, elle s'en sort sans dommage, la fillette retrouve dans une vieille maison inhabité une étrange jeune fille qu'elle seule peut voir et entendre, qui dit avoir oublier tous ses souvenirs, y compris son nom. Émue par la détresse de cette inconnue qu'elle rebaptise Eve, Hotaru décide en compagnie de ses amis Sae, Tetsu et Masaki de tout faire pour que sa nouvelle amie puisse retrouver tous ces souvenirs, son seul indice étant le prénom de son bien-aimé, Adam...

Mon avisC'est irréfutable, l'auteur de Nana est bel et bien un génie. J'ai lu Last Quarter sans connaître sa cultissime série, et j'ai été transportée ailleurs.

 

Ah, le bus parisien! l'endroit idéal pour débuter une trilogie telle que Last Quarter (lors de mon dernier séjour à la capitale) et pour se plonger dans l'atmosphère urbaine du Tokyo du début du siècle. Que dire d'autre que ce manga est juste sublime? L'auteur aborde des thèmes comme la mort ou l'amour avec son style délicat et poétique quoique non dénué d'humour. Les dessins impeccables surprennent par leur réalisme.

 

Mizuki est une ado un peu paumée très attachante, même si je la trouve par moment très peu mature : on peut mettre ça sur le compte qu'elle a perdu sa mère très tôt et de manière brutale. Le décalage entre l'âge de Hotaru et ses amies vu la sériosité du manga est assez étrange, car c'est rare (pour moi en tout cas) de lire des mangas dont les héros sont aussi jeunes... d'autant plus que c'est eux qui sauvent la mise de leur aînés!

 

Bref, ce livre vous emportera sur un petit nuage délicat et vous finirez votre lecture en ayant l'impression de vous éveiller d'un formidable rêve. Hop! go chez votre Hanbai-sha (libraire en japonais)!

 

La note : 9/10. Du rêve à l'état brut.